fans de motostandards
Bonjour vous pouvez vous enregistrer cela ne vous coute rien et l'admin sera content .
Bonne navigation dans nos rubriques , pensez a visiter la galerie , vous pourrez aussi la completer .
Merci aussi de renseigner votre profil c'est plus convivial de savoir qui est qui.( vous pouvez tricher sur votre age je m'en met bien 10 de plus moi

CORDIALEMENT A TOUS


TOUTE L'EQUIPE DE MODERATION
Thierry et ,Antoine .



Pour parer a des attaques incessantes nous ne validerons plus d'inscriptions si les profils ne sont pas rédigés et complets nous en sommes désolés mais nous avons constaté beaucoup d'incohérences. Pour les demandeurs en attentes merci de faire le nécessaire .
La modération
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
Shopactif


Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Petites annonces
partenaires
Kit sellerie pour rénovation de siege de 1030 et 1040 bientôt disponible sur le forum pour tout renseignement envoyer un MP a " lalouise "

Le labour.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le labour.

Message  Invité le Dim 6 Mar - 10:46

Nous allons parler du labour.

Le labour pourquoi?

- Retourner la terre pour que les plantes ne se nourrissent pas tous les ans dans la même couche du sol, ce qui aurait pour effet d'épuiser plus rapidement celui-ci.

- Aérer la terre, la faire sécher, la réchauffer.

- Enfouir le fumier et éventuellement les mauvaises herbes; Mais pour ces dernières je préfère de loin l'élimination avant le labour. Nous en reparlerons.

- Retourner la terre la rend beaucoup plus souple et plus facile à travailler.



Pour des surfaces restreintes ou si le budget ne permet pas l'acquisition d'un équipement labour, assez onéreux, on peut opter pour l'outil rotatif. Cette pratique, si elle est permet d'évoluer facilement partout,
présente néanmoins quelques inconvénients:

- Effet néfaste sur la "faune": vers de terre etc.

- Si le terrain est humide, on peut en faire du "béton", Dans ce cas assez fréquent chez nous, "en Pays de Caux", il faut préférer plusieurs passages à faible vitesse de rotation des outils en descendant progressivement, de 7/8 cm à chaque fois et en évitant un travail trop fin. Quand on le peut et qu'il y a un beau soleil, laisser une heure ou deux entre les passages successifs.

[/url

Voyons maintenant les différents types d'outils qui permettent de labourer:

- La charrue simple: Elle ne verse la terre que d'un seul côté, le prix en est moins élevé que celui d'un brabant.

[url=http://www.servimg.com/image_preview.php?i=962&u=15542360]

- Le brabant, il existe différents types de brabant.

- Le brabant 1/4 de tour, ainsi nommé parce que son retournement nécessite une rotation de 90°.



- Le brabant 1/2 tour.



Je ne peux résister au plaisir de vous présenter le motoculteur Rapid avec sa charrue balance. D'une robustesse à toute épreuve et offrant de très grandes capacités de travail cet ensemble est... un peu encombrant pour mon potager!



Voyons maintenant les différents éléments et systèmes de réglage des charrues.



La prochaine fois, nous parlerons réglages et utilisation.

Bon dimanche à tous .

Bien cordialement. farao


Dernière édition par Pharaon le Dim 13 Mar - 9:54, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le labour.

Message  Invité le Dim 6 Mar - 12:39

on attend avec impatience , farao !!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Préparons le sol avant le labour.

Message  Invité le Lun 7 Mar - 17:46

Depuis plusieurs jours, nous avons un soleil magnifique.
Il faut en profiter pour "ouvrir" la terre qui a été "claquée" (tassée) par l'hiver et les pluies.
Donc nous effectuons un travail assez superficiel afin d'aérer, de faire sécher et réchauffer la terre.

Ici, le T116 avec le T20 en 95 cm. Le travail consiste à terminer le défrichage d'une bande de gazon afin d'élargir les parcelles prévues pour la plantation des tomates. Je sais, ce n'est pas pour demain les tomates mais il faut s'y prendre assez tôt pour bien éliminer toute végétation.

Le T116 fume: C'est normal, je l'ai ouvert cet hiver et j'ai forcé sur l'huile de mélange pour le premier plein.
Sur la vidéo on entend le moteur "réguler", un petit réglage et c'est arrangé.

http://www.youtube.com/watch?v=pOjpSazGnuM

Ensuite, dans les plus grandes parcelles, passage du canadien avec le 1050. Le canadien effectue un très bon travail, il soulève les mottes.

http://www.youtube.com/watch?v=b-N2gvMXaNo

http://www.youtube.com/watch?v=i25h_4nWBUc

Il fera beau dans les jours qui viennent. Demain je mets du fumier sur les parcelles où je n'ai pas pu le faire avant l'hiver et ensuite ce sera le labour.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le labour.

Message  Invité le Lun 7 Mar - 18:28

pis maintenant ,
Mme est bonne à jouer les reporters sans frontières avec un diable de mari comme farao ... ! !

à c't'heure, y tourne aveuc eul cinéma ! mais jusqu'où ira-t-il ???

Ahhh , ces jeunes !!!


merci pour les vidéos... ! Mme G.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le labour.

Message  romeo le Lun 7 Mar - 18:57

bonjour : bravo michel sur le t116 il faut descendre la béquille bounce

romeo

Messages : 2053
Date d'inscription : 03/01/2011
Age : 56
Localisation : Auvergne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le labour.

Message  Invité le Lun 7 Mar - 19:37

Bonsoir à tous.

J'utilise toujours la béquille dans ce sens. Sur ce travail, les outils ont du mal à descendre dans ce qui était une prairie bien dure c'est pourquoi le moteur a le nez en l'air.
Au prochain passage la position du moteur sera plus horizontale.

A plus. farao farao

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Réglages préalables de l'outil.

Message  Invité le Sam 12 Mar - 9:49

Bonjour à tous.

Le labour approche, mais prenons d'abord quelques précautions.

Tout d'abord, supprimer le maximum de végétation à la surface de notre terrain, en effet si, à cette époque, on cherche à enterrer de la végétation (les capacités de nos machines sont quand même limitées) on risque de voir les mauvaises herbes réapparaître rapidement. L'idéal est de profiter du gel de l'hiver pour nettoyer le terrain. Il en est de même pour le fumier, si on peut le mettre avant l'hiver, c'est préférable, il commencera à enrichir la terre et fera son effet à la nouvelle saison. Malheureusement les conditions atmosphériques ne sont pas toujours favorables.

Nous allons effectuer les réglages préalables sur notre charrue ou notre brabant.

Régler le débattement transversal de l'outil au moyen des vis butées de l'attelage: Voir photo plus haut. Sur nos microtrateurs, le jeu de l'attelage est suffisant. On doit avoir dix à quinze cm de débattement à l'arrière de l'outil.
Si on bloque cet outil par rapport à l'engin de traction, on aura un mal fou à diriger l'ensemble: La charrue bien réglée doit se "tenir" par elle-même.

- Régler l'entrée/ talonnage. La charrue, profondeur souhaitée atteinte doit porter sur son talon.



Sur le brabant Terra j'ai mesuré 33 cm entre pointe de soc et âge.



Sur le brabant du 1050, je suis à 35 cm.
Sur le brabant, cette mesure doit être rigoureusement identique pour les deux socs sinon on aura un "jumelage" des sillons.



Les coutres seront réglés à 5 cm environ du soc



Les rasettes, positionnées en fonction de la profondeur souhaitée du labour, elles doivent retourner et envoyer dans le fond du sillon environ 5 cm de la couche superficielle du terrain pour l'enfouissement par le soc.

Exemple, si vous prévoyez un labour à à 20 cm de profondeur, la pointe de la rasette sera 15 cm au-dessus de la pointe du soc.





A suivre. . farao


Dernière édition par Pharaon le Dim 13 Mar - 9:54, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Utilisation des cliquets sur roues 500x12 TERRA.

Message  Invité le Dim 13 Mar - 9:53

Les roues de 500x12 montées sur les T20/ T45 et autres de la gamme Terra sont équipées d'un système de cliquets dont voici l'utilisation. La pointe de l'anneau permettant de manoeuvrer le cliquet indique le sens dans lequel la roue sera entraînée. Il est bon de maintenir les cliquets propres et graissés .
On trouve également ce système sur les roues de 400x8 du T5.

La pointe est dirigée vers le centre: La roue est entraînée en marche avant comme en marche arrière, on ne peut pas la faire rouler à la main.



La pointe est dirigée vers l'avant: La roue sera entraînée uniquement en marche avant.



La pointe est dirigée vers l'arrière: La roue est entraînée uniquement en marche arrière.



L'astuce pour une utilisation confortable de ces équipements est la suivante:

Mettre une des roues pointe vers le centre, donc entraînée en avant comme en arrière.
Mettre l'autre roue pointe vers l'avant, donc entraînée en marche avant uniquement.

Au travail, en marche avant, les 2 roues assurent la traction.
En bout de sillon, on passe la marche arrière, seule la roue bloquée entaîne, le motoculteur va pivoter sur place sans aucun effort du "pilote".
Quand le motoculteur s'est mis en ligne, on repart en avant et le tour est joué.

Bon dimanche à tous. farao

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Départ du labour.

Message  Invité le Mar 15 Mar - 20:09

[b]

Pour la mise en route du labour, commençons par tracer un sillon à chaque extrémité de la parcelle à retourner.

Ce sillon transversal à deux buts:

- Faire rentrer le plus tôt possible le soc dans la terre.

- Permettre un alignement des départs à chaque extrémité ce qui n'a qu'un but esthétique mais montre l'amour du travail bien fait.

Pour ma part, je verse le premier sillon côté inverse au labour prévu. Je passe la roue du microtracteur ou du motoculteur sur la terre retournée de ce premier passage.



J'attaque ensuite le labour proprement dit. L'opération précédente permet d'éviter une butte de terre trop importante au premier sillon et d'atteindre rapidement la profondeur souhaitée



On recherche la profondeur souhaitée le plus rapidement possible (en général au 2ème ou au 3ème sillon.
C'est le premier réglage à faire. (Voir photo plus haut avec les repères des organes de réglage).

Ensuite, on règle l'aplomb: Le support du corps de charrue au travail doit être perpendiculaire (ou un peu moins) par rapport au sol.

Talonnage: La charrue, à sa profondeur de travail, doit reposer sur son talon. On ne doit pas agir sur le relevage qui, au labour, doit être libre sauf au passage d'une zone plus difficile.

Largeur de sillon. Au moins égale (un peu plus est préférable: Voir les schémas ci-dessus) à la profondeur du labour de manière à bien retourner la bande de terre travaillée. Un labour trop étroit fait que les sillons sont dressés et insuffisamment basculés: Le fumier, par exemple est mal enfoui.
On joue sur la largeur de la voie de l'engin tracteur. Attention, il faut le même réglage pour les deux roues sinon le labour sera jumelé: On verra les sillons deux par deux. En général, vu la profondeur pratiquée avec nos
machines, la voie la plus large est la plus utilisée.

Réajuster les rasettes pour qu'elles prennent environ 5 cm de profondeur.

Sur ces deux petites vidéos, on peut observer le travail de chaque accessoire.

http://www.youtube.com/watch?v=JG2n1ZZJt6o

http://www.youtube.com/watch?v=CepG9Q0MHdk

Le labour est à 22/ 24 cm. J'utilise la seconde vitesse du 1050, elle donne une vitesse assez rapide du labour qui facilite le retournement des sillons.

Bons labours. farao

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Labour terminé.

Message  Invité le Mar 15 Mar - 20:19

Voila ce que ça donne.



L'autre parcelle.



Le soc du brabant1/4 de tour non travaillant est à l'équerre, il empêche d'aller très prêt des clôtures. J'ai donc sorti le T45/ Briggs Stratton et le brabant 1/2 tour pour aller au plus près.



Tout est maintenant retourné, on va passer à la préparation du sol en profitant du beau soleil actuel pour briser les mottes.

Bonsoir à tous. farao

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Blocage de différentiel.

Message  Invité le Ven 18 Mar - 17:53

Bonsoir.

Pour compléter ce post sur le labour, parlons du blocage de différentiel.

Quand une roue est au fond du sillon et surtout si on a mis du fumier, la roue se trouvant en haut de la raie a tendance à patiner, le poids se reportant sur la roue la plus basse.

Les microtracteurs Motostandard (et certains gros motoculteurs) sont pour la plupart équipés d'un système qui permet de rendre les 2 roues motrices solidaires en bloquant le différentiel. C'est un dispositif à crabots, il est donc obligatoire que ces crabots se trouvent alignés les uns par rapport aux autres. Il est impossible, sauf coup de chance, de bloquer le différentiel à l'arrêt. Il faut qu'une roue tourne plus vite que l'autre. C'est le cas lorsqu'une roue patine ou quand on est en virage. Il est inutile et même déconseillé de forcer sur le levier.

La meilleur solution est d'enclencher le blocage à la fin du virage de remise en ligne du microtracteur dans le sillon.

De même pour débloquer le différentiel, ce qui est indispensable pour virer, il ne faut pas forcer mais donner un petit coup de volant pour libérer les crabots.

L'autocollant de la grille est explicite.



Le déclabotage:

Les motoculteurs de puissance moyenne ou les gros modèles anciens sont en général équipés d'un système de déclabotage, les deux roues motrices sont donc solidaires l'une de l'autre en permanence.

Pour tourner en bout de sillon ou pour manoeuvrer il est donc nécessaire de déclaboter (Débrayer) une des roues. Cette manoeuvre est commandée par des leviers (Droit et gauche) qui actionnent le déclabotage par l'intermédiaire de câbles ou de tringles selon les modèles.

Pour libérer une roue il est nécessaire que le motoculteur ne soit plus en traction: Les crabots auraient des difficultés à se libérer, on forcerait sur les leviers au risque de casser notamment dans le cas de câbles de commande. On débraye donc en bout de sillon, quand l'attelage est encore en ligne, on déclabote côté virage choisi, une seule roue est entraînée et ça tourne tout seul.

Ne jamais oublier que c'est le matériel qui doit travailler et que son utilisateur doit se fatiguer le moins possible.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le labour.

Message  Invité le Sam 13 Aoû - 7:36

On parle de la taille d'une charrue en pouces.

Ce petit croquis indique comment on effectue la mesure.



Bon weekend à tous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le labour.

Message  Invité le Sam 29 Oct - 12:52

Gonflage des pneus à l'eau.

Notre ami "Motoculteur" m'interroge sur ce système, j'avais eu l'occasion, (sous d'autres cieux!), d'aborder le sujet, en voici l'explication.



Si les valves ne sont pas en deux parties, dévisser l'intérieur de la valve et appliquer le même principe; Mais il faudra être encore plus patient, le passage sera plus fin dans la valve et ça ne coulera pas rapidement.

Cordialement. farao

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

re : le labour

Message  néné31 le Sam 11 Fév - 14:46

Bjr à tous et toi Pharaon

Super ton sujet sur le labour

Je ne vais pas vous chanter " la Javanaise " du laboureur à la tête de choux, mais pour compléter le sujet du labour de Pharaon, pour tout les FANS des Terra je vous invite à regader et lire l'article de pub sur le net.

Tu cliques sur le net
" charrue japonaise "
puis tu cliques sur la page
" votre charrue japonaise pour motoculteur SELECTION TDO "

Pour ma part personnelle pour le labour j'utilise 3 sortes de charrues, avec mon T116 pont T45 en vitesse 1 AV doté des masses de roue et de 15kg de masses de lest pour l'adhérence.
En plus de la charrue simple et de la charrue 1/4 de tour, j'utilise la dite "charrue japonaise" de 6 Pouces qui par contre est de la marque Française fabriquée par les Etablissement BOURGUIGNON à Bourg de Péage (Drome) (super qualité et robustesse et bon pour le moral de notre industrie) je ne sais si elle exciste encore.

En fait cet outil à plusieurs polyvalences et fonctions, vous comprendrez aprés avoir approfondi le sujet du net.
Moi même je m'en sers pour faire les raies pour planter et pour le buttage des PDT avec la position centrale, mais aussi par sa polyvalence et le déport je verse à droit ou à gauche derriére la roue droite ou gauche en enjambant les raies.
Certains s'en servent aussi en arrache PDT mais j'ai un arrache spécifique

Alors fin mars elle sera de sortie !..
Voila pour le complément d'info du sujet de Pharaon et pour les Fans du Saint Patron " Saint Blaise "

Désolé pour mes photos du matos mais prochainement!...
A ++ et à bientôt





néné31

Messages : 151
Date d'inscription : 04/02/2012
Age : 59
Localisation : Saint GAUDENS 31

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le labour.

Message  Invité le Sam 11 Fév - 15:20

Bonjour à tous et à Jean Luc.

Je n'ai jamais travaillé avec une charrue japonaise ni même vu une au travail. Aussi quand tu laboureras avec, si tu le peux, passe-nous une petite vidéo. Merci d'avance.

Bon weekend frisquet à tous. farao

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

re : le labour

Message  néné31 le Sam 11 Fév - 16:25

Bjr Pharaon

Ben ! chez moi aussi ca caille - 2° mais par contre super soleil et super panorama la neige étincelle sur la chaîne des Pyrénées un beau spectacle!.. j'ai de la chance et c'est beau !...

Un dicton d'ancien tant que le "Cagire" un sommet ne c'est pas découvert 3 fois de sa neige pas de plantation qui craignent le froid attend les Saints de glace.

Pour la vidéo dur mais pour les photos surement.
Pour l'utilisation c'est le même principe et même résultat. Pour le versement + ou - tourné la terre tu te sers de l'inclinaison et de la manette avec les 2 crans d'inclinaison. Mais le plus chouette c'est grace au déport que tu élargis grace à la manette de déport + ou - à droite ou gauche ta bande versée est donc élargie ou retressie à souhait sans que tu es besoin de l'applond, de plus tu as la manette de profondeur et sa vis qui te donne pile poil la profondeur et il en va de même quand aussi tu buttes et derverses en emjambant les raies pour recouvrir le plans avec bien sur le timon déporté et le soc derriére la roue.
Il est vrai que dans une terre légére le résutat est super mais moins bon que les terres lourdes et argileuses et humides à toi de prendre en compte tout ces éléments comme tu fais toi aussi avec ton micro.
Par contre dans une terre de jardin réguliérement travaillée, puis labourée et chaque année et avant l'hiver comme tu fais, le résultat au printemps, un coup de fraise en un tour de passe, tu es prêt à planter.
Pour ce qui pensent qu'il faillent labourer profond ils se trompent il faut que ta profondeur soit entre 15 et 20 cm grand maximun, plutot - que + d'où pour certains font patiner et en ne respectant pas le lest KG / Cheval moteur pour le poid tractant.
En fait avec un motoculteur pour le labour de la douceur et laisser l'engin travailler seul comme tu le dis pour le fraisage dans un de tes sujets grace à l'éperon ou la profondeur bien dosée pour la charrue, c'est le même principe douceur pour nos engins et pas de régime moteur haut (2 tiers) voir à fond comme font beaucoup qui n'ont pas été initiés.
Je ne suis pas un expert mais j'ai fini par métriser l'utilisation aprés 2 campagnes de labour.
Pour mémoire je crois que cette charrue à été concue spécialement pour les motoculteurs, parce que c'est pour la maniabilité sur des riziéres en escalier à flan de montagne au japon où les tracteurs sont trop lourds et pour les micros tracteurs c'est pour le retournement et le manque de place sur ces bandes de terres en escaliers.
Fort ces Japs mais pour les Sunami moins bons!..
Pour nos motoculteurs de 5 et 6 ch (charrue 6 pouces) (j'ai une 8 pouces pour le kubota 8ch) et les petits et moyens jardins c'est l'idéal tant pour nos bras, l'emploi, l'emcombrement, la maniabilité et la rapidité des maneouvres 1 outil Pour 3 Fonctions

Donc pour finir et les Fans du TERRA quel outil perfomant pour celui qui l'utilise.

A++

néné31

Messages : 151
Date d'inscription : 04/02/2012
Age : 59
Localisation : Saint GAUDENS 31

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le labour.

Message  Invité le Sam 11 Fév - 17:40

N'hésite pas à ajouter à la rubrique "Labour" tes observations sur la charrue japonaise.

A plus. Bien cordialement. farao

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le labour.

Message  Invité le Sam 11 Fév - 19:38

bonjour à tous

oui, moi aussi des video de l'utilisation de la charrue japonaise m'interesse

il y a eu des charrues utilisé par les agriculteurs en terrain gras (comme chez moi) dont le versoir ressemblait au charrue japonaise car il y avait moins de surface en contact avec la plisse de terre et donc moins besoin de puissance de tracteur et moins de collage de de plisse de terre sur l'oreille....

a voir ..

slts

dominique

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le labour.

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 16:27


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum